18 Jun 2018

Antoinette Fouque - Site MLF

Antoinette Fouque - Site MLF

L’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat pour empêcher la montée des extrémismesdès lors que de nos jours, les droits des femmes se trouvent toujours en danger. Dans l'hémicycle européen, Antoinette Fouque (http://www.antoinettefouque-mlf.com/) a assuré la vice-présidence de la commission des droits de la femme. Antoinette Fouque est élue au parlement de Strasbourg durant 5 années, après s'être présentée sur la liste MRG (Mouvement des Radicaux de Gauche).

Le groupe appelé Psychanalyse et Politique, courant fondateur du Mouvement de libération des femmes, a été créé par cette grande militante. C’est au début des années 1970 qu’Antoinette Fouque dirige des débats au sujet de la sexualité féminine avec la philosophe Luce Irigaray. La jeune femme a été enseignante après des études universitaires en Lettres. Roland Barthes est son directeur de thèse. Antoinette Fouque obtient un Diplôme d'études approfondies. L'étudiante fréquente la théoricienne Monique Wittig au même moment.

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

Elle passe une enfance tranquille dans la cité phocéenne. Antoinette Fouque ressent les problèmes qu’une femme rencontre lorsqu’elle doit assumer ses statuts d'épouse et de maman alors qu'elle travaille lorsqu'elle donne naissance à son premier enfant en 1964. Antoinette Fouque fait d'abord des études supérieures dans les Bouches-du-Rhône avant de choisir La Sorbonne pour des études de Lettres. Elle rencontre son mari, René Fouque quand elle est étudiante.

La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations du militantisme féminin excessif, elle soutient la maternité. La théoricienne fait naître le terme "féminologie", dès lors qu'elle a une répulsion pour les "-isme" qui réfèrent à une idéologie. Au fil de plusieurs essais, Antoinette Fouque fait la lumière surce qu'elle nomme la féminologie. Elle dirige l'écriture de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui raconte quarante siècles de création des femmes.

Antoinette Fouque, une militante de la cause des femmes

Une nouvelle structure appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette d’Antoinette Fouque à la toute fin des années 80 lorsqu'elle revient du pays de l'Oncle Sam. A la fin de la décennie 70, des militantes font le choix d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes comme une association. Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque part pour les Etats-Unis et s'éloigne du Mouvement de libération des femmes. Le mouvement, alors en proie à des querelles internes, perd de l’influence.

Antoinette Fouque, sa société d'édition et ses librairies

Avec des centaines d'ouvrages consacrés à la réflexion féminine, la maison d’édition d’Antoinette Fouque permet à de nombreux écrivains de sortir de l'anonymat. Elle lance Les Editions des femmes en 1973. Les Librairies des femmes voient le jour au même moment. L'éditrice ouvre une première boutique dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés et y présente les livres dont les auteurs sont des femmes.