23 Jun 2018

Abilio Diniz, infatigable

Abilio Diniz, infatigable

L'enfance d'Abilio Diniz

C'est en 1929 que la famille d’Abilio Diniz (Lemonde), d’origine portugaise, a émigré au Brésil. Il ambitionne de poursuivre ses études en économie aux USA. Abilio Diniz sort diplômé d'une école de management dans sa ville natale, qu'il a intégrée au milieu des années 50. Enfant, il a les arts martiaux afin de ne plus être une tête de turc.

Abilio Diniz siège au Conseil Monétaire National alors que le pays connait une situation d'inflation incontrôlée, dans les années 1980. Le le groupe de cet entrepreneur affronte d'importantes difficultés financières au début des années 90, alors que le Brésil connait une crise économique dramatique. Abilio Diniz est pris en otage par un groupuscule "d’extrême gauche" au cours de la campagne présidentielle de 1989. Délivré après une semaine de captivité, il restera affecté par cette événement.

Abilio Diniz, une volonté d'investir jamais démentie

Peninsula, un fonds d'investissement créé par les Diniz, rend publique fin 2014 l'acquisition de 10 pour cent du capital de Carrefour Brésil. En portant ses parts dans le capital de Carrefour France à 5,07% des actions, la société d'Abilio Diniz est devenue le 4e actionnaire du groupe. Abilio Diniz devient président du conseil d’administration de BRF (Brasil Foods), un géant de l'agroalimentaire au printemps 2013.

La famille, la foi, un homme attaché aux valeurs

Homme pour qui les valeurs familiales sont primordiales, Abilio Diniz est le père de 6 enfants. Vouant un culte à Sainte Rita, qui n'est autre que la sainte des situations perdues, l'homme d'affaires est catholique pratiquant. Créateur du groupe d’Audax, dont le but est de déceler les jeunes potentiels, Abilio Diniz appartient par ailleurs au comité de consultation du club de football de São Paulo.

GPA affronte la concurrence de Carrefour au Brésil. Il reconquiert son équilibre financier juste après la crise et entame les pourparlers de collaboration avec Casino. En 2012, Casino a le contrôle Grupo Pão de Açúcar. Le divorce est consommé et Abilio Diniz abandonnera le conseil d'administration quelques mois plus tard. Abilio Diniz cède 1 Mi$ d’actions au groupe Casino et s’engage à laisser la tête de son groupe 7 ans plus tard à Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino.